Callidé
Création et mise en ligne du site Stéphane Mandelbaum
Stephane-Mandelbaum-©-Georges-Meurant .jpg
 Un destin tragique ne suffit pas à donner du talent. Quand les deux se rencontrent, il est tentant de vouloir créer un mythe. Mais tel n’est pas ici mon propos. L’étude de l’œuvre de Stéphane Mandelbaum reste à mener, mais cette œuvre est à ce jour pour beaucoup une découverte. Un éclairage permettant une meilleure approche est indispensable….

Qualifier l’art de Stéphane Mandelbaum d’inclassable serait tentant et nous épargnerait toute comparaison, toute tentative de rapprochement. Je crois que ce ne serait pas rendre justice à son œuvre. Elle mérite d’être confrontée à l’histoire de l’Art contemporain…

La seule force de son œuvre ne laisse place à aucune ambiguïté. Sa faculté de pénétrer la chair jusqu’à l’os est son génie. En ces temps de dérision, d’anecdote, de flux continu d’images, sa puissance est demeurée intacte, totalement contemporaine. De l’imbrication de son œuvre et de sa vie, du troublant caractère prémonitoire de ses dessins jaillit une sincérité et une force désarmante.

Dans l’histoire de l’Art contemporain, quand bien même ait-il dû la payer de quelques années d’obscurité, il n’y avait qu’une place à prendre, la sienne.
Art contemporain
Promotion
Conseil
Exposition rétrospective Cicero Dias Um percurso poético 1907 - 2003                                                           
Centro Cultural Banco do Brasil :  Brasilia - São Paulo - Rio de Janeiro en 2017
Invitation Cicero Dias - Brasilia.pdf
Convite-Cicero-Dias_CCBB_SP.jpg
convite-Cicero-dias-RJ.jpg
Brasilia      7 février - 3 avril 2017
São Paulo      21 avril - 3 juillet 2017
Rio de Janeiro      2 août - 25 septembre 2017
Le Centre Culturel Banco do Brasil présente du 7 février au 25 septembre 2017 une exposition rétrospective Cícero Dias – Um Percurso Poético 1907 - 2003

La commissaire d’exposition est Denise Mattar et la commissaire d’honneur Sylvia Dias, fille de l’artiste.

Cette rétrospective présente l’oeuvre de Cicero Dias la replaçant dans le contexte historique du Brésil des années 20, de son arrivée en France en 1937 et de sa participation à l’aventure de l‘art européen au 20ème siècle. Cette rétrospective met en évidence sa relation avec les poètes et les intellectuels brésiliens et européens. Ainsi, l’exposition, en plus des œuvres, présente des lettres, des textes et des images de Manuel Bandeira, Gilberto Freyre, Murilo Mendes, José Lins do Rego, Mario Pedrosa, Pierre Restany, Paul Éluard, Roland Penrose, Pablo Picasso, Alexander Calder, entre autres.
Sotheby’s vente Latin American Art, New York, 19-20 novembre 2015
A-Dificil-Partida-1920.png
Jeudi 19 novembre, Sotheby’s organisait une vente d’art latino Américain à New York.

Le lot n°6, une aquarelle sur papier de Cícero Dias, A difícil partida, datée
1920-29, 98 x 50 cm, signée par l’artiste, a atteint l’enchère de 262.000 USD
 (frais compris).

Cette enchère constitue un nouveau record mondial pour une aquarelle des années 20 de Cícero Dias.
secheret-affiche-06102014.jpg
presse-jean-baptiste-secheret-15.jpg
Jean-Baptiste Sécheret
Paysages

Exposition du 16 novembre 2014 au 1er mars 2015.

Le musée d’Art et d’Histoire Louis-Senlecq de l’Isle-Adam organise conjointement
avec le musée Goya de Castres, une exposition consacrée aux paysages de
Jean-Baptiste Sécheret, peintre et graveur. Comme ses aînés Corot, Monet entre autres, il reproduit les « vues » d’un même lieu à différents moments du jour et des saisons. Influences, inspirations, références ne signifient ni plagiat, ni copie, son œuvre s’impose dans son originalité propre.
La peinture de Sécheret est une peinture du silence, de la contemplation. Elle porte à la hauteur de l’intemporel le coté fugitif des impressions laissées par le paysage.
Jean_Academie - copie.tif
Installation de Jean Anguera à l’Académie des beaux-arts,
le 10 décembre 2014.

Jean Anguera a été élu membre de la section de sculpture le 27 février 2013 au fauteuil du sculpteur François Stahly, Jean Anguera a été officiellement installé au sein de l’Académie des beaux-arts le 10 décembre 2014 par son confrère Antoine Poncet. 

Jean Anguera.jpg
Pablo Gargallo

Aragonais de naissance, Pablo Emilio Gargallo Catalán, né le 5 janvier 1881 à Maella et décédé à Reus le 28 décembre 1934, est un sculpteur espagnol considéré comme l’une des principales figures de la sculpture moderne dans la première moitié du XXème siècle. Il fut le premier à renouveler la sculpture par son travail direct du métal et par l’utilisation des possibilités d’expression du vide.

Rédaction et publication de la rubrique Pablo Gargallo sur Wikipédia

Pablo_Gargallo_1932_©_Archives_P_Gargallo.tif
Pablo_Gargallo_Tete_Arlequin_cuivre_1929_©_Archives_P_Gargallo.
Pablo_Gargallo_Kiki_de_Montparnasse_bronze_1928_©_Archives_P_Ga
Pablo_Gargallo_Masque_de_Picasso_terre_cuite_1913_©_Archives_P_
Né en 1907 au Brésil dans la région de Pernambouc, Cicero Dias part étudier en 1925 à l'école des Beaux-Arts de Rio de Janeiro. Il va rencontrer l'écrivain français Blaise Cendrars et ainsi devenir familier de la France. Il fréquente les groupes d'intellectuels et d'artistes de l'époque et se lie d'amitié avec les modernistes brésiliens. Les œuvres de la décade de 20, d’une grande poésie révèlent un univers singulier. Ces aquarelles au dessin d´une grande délicatesse et d’une gamme chromatique très riche, mêlent le rêve à l’imaginaire fantastique de la région du nord-est brésilien.
En 1928, première exposition personnelle à Rio puis, deux ans plus tard, exposition collective d’artistes brésiliens au Musée Roerich à New York.  
En 1937, il choisit de s'installer à Paris.  Il intègre naturellement le grand mouvement surréaliste et fréquente Picasso, Fernand Léger et l'écrivain Paul Eluard. Pendant la guerre il est fait prisonnier par les Allemands. Puis il gagne Lisbonne d’où il fait parvenir à Roland Penrose à Londres, le fameux poème Liberté de Paul Eluard. Poème qui sera parachuté sur la France.
Il décroche le premier prix du Salon d'art moderne à Lisbonne en 1943. Durant ces années, il abandonne peu à peu la figuration pour l’abstraction. De retour à Paris en 1945, il expose l’année suivante chez Denise René.
En 1948, il réalise au Brésil une grande fresque murale abstraite.
Au cours des années 60, il revient à une figuration qui combine certains aspects de ses premières peintures, le passage par l'abstraction et quelques éléments du répertoire visuel du nord-est brésilien. Pour beaucoup, il était le dernier grand nom du modernisme pictural brésilien.
Cicero Dias s'éteindra à Paris en 2003, à 95 ans
008 - copie.jpg
061 - copie.jpg
134 - copie.jpg
Dias le train de 8H.jpg
162 - copie.jpg
122 - copie.jpg
156 - copie.jpg
166 - copie.jpg
INV CD OP 0004 D 941367 - copie.jpg
INV CD OP 0199 - copie.jpg
165 - copie.jpg
INV CD OP 0014 D 931351 - copie.jpg
Callidé : Création et mise en ligne du site officiel Cicero Dias
Catalogue raisonné de Cicero Dias en préparation
contact : catalogueraisonnecicerodias@cicero-dias.com